Mike, Jour après Jour En choisissant de mettre Mike dans la lumière, un travail d’accompagnement personnel a été accompli lui permettant d’explorer sa créativité à travers des scènes poétiques et parfois étrangères au monde réel. Cette série de photographies appelle à la rencontre avec l’Autre et l’exploration de sa pensée ainsi qu’à l’immersion dans des atmosphères vaporeuses et équivoques exacerbées par le clair-obscur. Mike faisait partie du monde des invisibles, tourner la lumière vers lui dans une série de portraits intimistes s’est avéré être un défi consistant à dompter son caractère indocile et l’encourager à vaincre sa timidité. L’objectif de l’appareil photo est venu percer l’intimité de ses nuits où, inspiré par le clair de lune, il passait tout son temps à fumer le long du canal de la Marne au Rhin, écrivant de manière frénétique et ininterrompue dans des cahiers de grand format. Issu de la cité du Marais, proche de Strasbourg, en proie à l’ennui et combattant les démons de l’addiction, il avait trouvé son exutoire dans l’élaboration de textes de rap qu’il interprétait avec passion. En s’investissant dans cette série de photographies, il a émis le souhait de montrer son évolution : celle d’un jeune homme à l’aube de ses trente ans, inactif, sans reconnaissance sociale, qui en s’intéressant à l’art et en développant sa créativité, a commencé à se réconcilier avec lui-même et donner sens à son quotidien. En exprimant d’abord son oisiveté et sa colère par la réappropriation de scènes de films dramatiques comme « La Haine » de Mathieu Kassowitz, puis en revisitant l’art pictural de Théodore Géricault, du Caravage ou des peintres maniéristes et ténébristes, Mike nous montre son parcours initiatique vers les connaissances de l’art et le souhait de s’élever. L’écriture est aussi un fil sans fin qui le mène à la résilience. En sublimant ses souffrances, en les transformant en des expériences merveilleuses et captivantes dans son imagination créatrice, il s’évertue simplement à les rendre tolérables dans la réalité.